FrostBoss® cares about your online experience. To enhance your visit, we use cookies for personalised ad content. By clicking "Accept," you consent to the use of cookies for ad personalisation.

Gels

L’écoulement catabatique expliqué

FrostBoss
6 Minutes

Contexte 

Les tours antigel fonctionnent mieux pendant un gel radiatif lorsqu’il y une forte couche d’inversion d’air plus chaud. Le gel radiatif est caractérisé par un ciel clair, des conditions calmes et des températures en journée supérieures à 0°C. Le sol absorbe la chaleur du soleil au cours de la journée et le libère dans l’atmosphère plus froide la nuit. La perte de chaleur est plus importante juste avant le lever du jour et c’est généralement à ce moment-là que le risque de gel et de dommages sur les cultures est le plus grand. Cette libération nocturne de chaleur crée une couche « d’inversion » d’air plus chaud, qui se retrouve entre 10 et 50 mètres au-dessus du sol. Au cours d’un gel radiatif, une tour antigel permet d’aspirer cette couche d’inversion et de la souffler sur le verger ou le vignoble.

Ecoulement Catabatique

L’écoulement catabatique, aussi connu sous le nom de « drainage de l’air froid » est un vent de drainage qui transporte, par la force de gravité, de l’air à haute densité d’une altitude élevée vers le bas d’une pente. Ce phénomène se produit de la même manière que l’eau qui s’écoule du sol. Même dans les zones très plates, l’écoulement est influencé par la topographie en pente située à plusieurs kilomètres de distance. L’écoulement suit également les rivières et les cours d’eau. Au cours d’un gel radiatif, l’écoulement catabatique peut être à peine perceptible, mais il a néanmoins une influence sur la forme de la zone couverte par une tour antigel, ainsi que sur la meilleure façon de la placer dans le verger ou le vignoble.

Pourquoi l’écoulement catabatique est important ?

Le choix du site reste la clé pour diminuer le risque de gel. Les cultures sont plus sensibles aux dommages dus au gel quand elles sont localisées à hautes altitudes, dans les zones basses où l’air froid se dépose ou proches d’obstacles à la circulation de l’air tels que la végétation haute, les digues et les bâtiments. Tous les obstacles qui empêchent l’évacuation de l’air froid vers le bas de pente dans une plantation doivent être supprimés. Ces obstacles peuvent être des haies, des clôtures, des balles de foin ou une végétation dense en bas de pente d’un champ. Le nivellement du terrain peut parfois améliorer le drainage de l’air froid à travers une culture, de sorte que l’air puisse circuler. Les rangs de vignes ou d’arbres fruitiers doivent être orientés de manière à favoriser le drainage de l’air froid à travers les cultures.

Comment cela influence la forme de la zone couverte par une tour antigel ?

En raison de l’effet de l’écoulement, les tours antigel qui tournent à 360° sur elles-mêmes couvrent une zone de forme elliptique et non circulaire. Une tour antigel FrostBoss® couvrira 6 à 8 hectares selon les conditions spécifiques du site et la force de l’inversion. Typiquement, avec l’écoulement, la tour soufflera 250 mètres en aval, 90 mètres en amont et 140 mètres de chaque côté.

Comment déterminer la direction de l’écoulement ?

La direction de l’écoulement catabatique doit être déterminée avant le lever du soleil, car après il peut changer de direction. Ces études doivent être faites au cours de nuits présentant les caractéristiques de gel radiatif, mais pas nécessairement quand la température est inférieure à 0°C. Des bombes fumigènes, des petits feux ou des ballons d’hélium peuvent être utilisés pour étudier la direction de la dérive.